Référencement & emarketing
actus & conseils

Google Search Console

16Jan2015

Dans notre série des outils indispensables pour suivre et améliorer son référencement, voici venu le temps de présenter Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tools)). Nous ne vous présentons pas ici une analyse exhaustive de la boite à outils technique de Google, mais les points clés sur lesquels elle peut vous accompagner dans une logique d'optimisation permanente de votre visibilité SEO sur les moteurs de recherche.

Article initialemement publié le 16 janvier 2015, puis mis à jour en mai 2015, suite au changement de nom de l'outil, sans modification de ses fonctionnalités. Google (et nous-même) estime en effet que l'utilisation de Google Search Console n'est pas exclusivement réservée aux webmasters : bon nombre de responsables marketing, de consultants SEO ou de développeurs tirent aussi partie de de l'outil pour piloter leurs actions.

Optimiser vos titres et méta-descriptions

Vos titres et meta-descriptions selon les critères de Google.

Google dans sa bienveillance vous indique lorsque votre site et vos balises ne sont pas à son goût. Le rapport "Améliorations HTML" de la Google Search Console permet de voir en un coup d'oeil les optimisations à effectuer sur vos balises Title et Meta-description : balises dupliquées, manquantes, trop longues ou trop courtes. Le rapport vous indique les urls correspondantes.

Chaque balise comporte un nombre de caractères maximum conseillé par Google : en moyenne 60 caratères pour le titre et 150 pour la meta-description. Au-delà, le texte sera tronqué.

La balise Title est un des principaux facteurs de référencement on-page : placez donc les mots les plus stratégiques en début, sans les répéter pour éviter tout risque de sur-optimisation.

La balise description n'a aucun impact sur votre positionnement, enfin... aucun impact direct. Imaginons que vous êtes positionné en 3ème position et votre concurrent en 4ème position : son title est semblable au vôtre, mais sa méta-description est mieux construite, peut-être même qu'elle contient un call-to-action (une expression qui incite à l'action). Il recueillera vraissemblablement plus de clics. Google sera à moyen terme enclin à valoriser votre concurrent à votre détriment.

Tout l'intérêt est de soigner le wording de votre "annonce SEO" pour répondre précisément aux besoins en informations de l'internaute et capter plus de clics.

Optimiser les interactions des internautes avec vos annonces SEO

Title et Meta-description déterminent "l'annonce SEO" de votre page, c'est-à-dire les informations affichés par Google à l'internaute sur une requête donnée. Elle indique la teneur de la page d'atterrissage : page produit d'une boutique e-commerce, interview, offre de service... Elle doit donc être compréhensible, même sortie de son contexte, pour attirer l'oeil de l'internaute.

Votre accroche est-elle assez percutante ? Un seul juge de paix, le rapport Trafic de recherche > Requêtes de recherches de Google Search Console :

Ce tableau vous donne plusieurs informations capitales pour juger de l'efficacité d'une annonce SEO :

  • Le mot-clé de requête
  • Le nombre d'impressions, c'est à dire le nombre de fois ou votre annonce SEO est apparue dans les résultats de recherche
  • Le nombre de clics
  • Le CTR (Click Through Rate ou Taux de Clic en français)
  • La position moyenne de votre annonce dans les résultats de recherche. Au délà de 10, vous n'êtes plus sur la première page de Google.

Pricipal élément d'alerte : un CTR bas pour une annonce bien positionnée.

  • Soit votre annonce n'est pas assez attractive face aux résultats concurrents : titre lapidaire et description vague.
  • Soit Google l'a recomposée, car elle ne contenait pas la requête de l'internaute au bon endroit. Ici, Google piochera dans vos contenus pour recomposer des bribes de phrases peu lisibles.

Il s'agira donc d'identifier les annonces SEO à faible taux de clic mais bien positionnées, et d'optimiser le wording, selon la nature de la page :

  • Une FAQ : titre et description annoncent-ils que l'internaute trouvera une réponse construite.
  • Fiche produit e-commerce : l'annonce indique-t-elle le conditionnement, l'avantage produit, les éléments de réassurance liés à la boutique (livraison, origine, disponibilité, prix bas...) ?
  • Service : quels avantages ? A qui s'adresse-t-il ?

Le tout est de se mettre à la place d'un internaute en situation de recherche, comprendre son cheminement, et lui présenter les bons arguments.  Google Suggest et Übersuggest sont des outils parfaits pour cela. Inspirez-vous aussi des annonces concurrentes souvent riches d'enseignements : elles vous donneront la tonalité standard à adopter sur votre marché.

 

Contrôler et optimiser l'exploration et l'indexation des pages de votre site

Crawl, temps de téléchargement, pages explorées... comment s'y retrouver ?

Lorsqu'il arrive sur vos pages, le robot d'exploration de Google n'a pas de temps à perdre. Google accorde un "temps d'exploration" à votre site. Autant lui mâcher le travail pour qu'il explore les pages qui ont de la valeur et écarter les pages sans importance. Pour réaliser votre analyse, allez dans la vue Exploration > Statistiques sur l'exploration.

Trois graphiques s'offrent à vous :

1. Pages explorées par jour : à analyser au regard du nombre de pages indexées par Google

 

 

 

 

 

2. Kilo-octets téléchargés par jour : le poids des contenus téléchargés (css, images, pdf, JavaScript, etc.). La forme de la courbe est comparable à la précédente.

 

 

 

 

3. Temps de téléchargement d'une page : temps mis par Googlebot pour télécharger une page, non le temps de chargement (ou d'affichage) pour un internaute.

 

 

Les 2 premières données sont fortement corrélées à la 3ème : si le temps téléchargement augmente fortement (problème serveur, duplicate content, autre problème technique), Google passera moins de temps à explorer votre site. Le nombre de pages explorées baissera, de même que le volume de données téléchargées.

L'impact sur votre référencement se fera mécaniquement sentir : moins de pages découvertes donc indexées, éventuellement une dégradation de votre ranking, donc de votre trafic. En effet, pour 2 pages similaires dans les résultats de recherche, Google privilégiera logiquement celle qu'il explorera plus facilement.

Comment contrôler et optimiser l'exploration ?

1. Suivez régulièrement le temps de téléchargement de vos pages : s'il augmente de façon permanente, et que cela n'est pas lié à l'ajout intentionnel de nouvelles pages, lancez un audit technique.

2. Vérifiez que le nombre de pages explorées par jour est cohérent avec le nombre de pages indexées. Si le delta entre ces deux valeurs augmente, lancez aussi un audit.

3. Identifiez les causes et corrigez-les :

  • Contenus dupliqués : sur les sites e-commerce, les paramètres de tri des produits et autres filtres à facette génèrent un important nombre de pages identiques pour des urls différentes. Par exemple, filtrer une liste de chaussettes par couleurs, tailles, prix, matière.... Mettez ces pages en nofollow et/ou indiquez à Google les paramètres d'url à isoler dans son crawl (Exploration > Paramètres d'URL).
  • Pages vides : références produits supprimées.
  • Poids des pages : réduire la définition des photos ou les appeler depuis un site extérieur comme Flickr, compresser les javascripts et les CSS.
  • Problème serveur : optimisation du cache ou augmentation de la capacité du serveur, voire passage d'un hébergement mutualisé à un hébergement dédié.

4.. Evaluez les résultats :

  • Sur Google Analytics : votre trafic naturel repart-il à la hausse ? Le nombre de pages d'atterrissage augmente-t-il ? Est-ce les bonnes ?
  • Sur Google Search Console : vos statistiques d'exploration se normalisent-elles ? Comment évolue le nombre de pages indexées ? Les urls proposées dans votre sitemap.xml sont-elles référencées (Exploration > Sitemaps) ?

Pour aller plus loin ...

Vous voilà maintenant armé pour prendre en main Google Search Console dans une logique SEO.

Pour aller plus loin dans l'exploration et l'analyse de vos performances SEO découvrez les 8 outils outils indispensables pour optimiser son référencement naturel et 6 outils Google utiles à tout bon référenceur

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
LinkedIn est LE réseau que toute entreprise doit travailler pour valoriser sa "marque employeur" et sa "marque commerciale" avec le soutien de ses collaborateurs embassadeurs. Lire la suite >
Les résultats d’Objectif Papillon pour l’exercice 2017 ont été publiés et sont accessibles en ligne. A nouveau une très bonne année puisque la marge brute enregistre une progression de 12% à 717 k€ et que le résultat d’exploitation est stable à 10,80 % du CA. Lire la suite >

Des outils internet, e-marketing et éditoriaux dédiés à la performance internet des professionnels de l'immobilier neuf